REQUISITION DE L’ECOLE DU BOIS – ACCUEIL DE MIGRANTS

Intervention de Jean-Pierre LA VAULLÉE, Maire de Guénange,

Conseil Municipal du 14 décembre 2017.

 

REQUISITION DE L’ECOLE DU BOIS – ACCUEIL DE MIGRANTS

 

Je ne philosopherai pas sur la politique Nationale concernant l’immigration et les immigrés.Ce n’est ni le lieu ni le moment.

 

La Direction de la Cohésion Sociale m’a contacté le mercredi 06 décembre pour m’informer de la volonté des services de l’État de réquisitionner un établissement scolaire vide pour un accueil hivernal de migrants.

 

Le choix s’est porté sur l’école du bois qui présentait les meilleures caractéristiques de sécurité pour un accueil temporaire de familles jusqu’au 30 avril 2018.La décision m’a été notifiée le 07 décembre en fin d’après-midi par le secrétaire général de la Préfecture.

 

Immédiatement, les services de la ville se sont mobilisés pour répondre à cette demande et plus particulièrement pour un remontage de cloisons amovibles des sanitaires.Je les remercie ici pour leur implication et leur réactivité.

 

Bien que cette décision soit perçue négativement par certains de nos concitoyens, je tiens à rappeler ici dans un premier temps que malgré les difficultés que nous vivons à Guénange avec le trafic de stupéfiants, il n’y a pas lieu de créer d’amalgame entre le trafic de drogue sur le quartier République et les migrants.

 

Dans un second temps, même si la décision des services de l’État est difficile à accepter, je tiens ici même à rappeler mes valeurs, cellesque j’ai toujours défendues : Solidarité et entraide.

 

D’ailleurs, je ne suis pas le seul, les Guénangeois vivent au quotidien ces mêmes valeurs à travers le tissu associatif et leur implication dans des projets de solidarité reconnus au-delà de notre ville et nul ne peut leur enlever ce qu’ils ont fait.A titre d’exemple,Soliséniors, le téléthon avec la maison Handi-relais ou bien les actions de la Croix Rouge….

 

Suite à la rencontre de mercredi 13 décembre 2017avec monsieur le sous-préfet, la cohésion sociale et Adoma, il a été convenu que :

Les élus municipaux se réuniront toutes commissions confondues avec les services de l’État le 22 décembre à 17h00 pour avoir dans le détail de l’organisation de cet accueil de migrants sur notre ville.

Par ailleurs, il a également été convenu avec les services de l’Etat d’avoir à ce sujet une rencontre mensuelle, ce qui me permettra de vous tenir informé de l’évolution de ce dossier.

 

Nous savons tous qu’il y a un contexte politique international qui accentue ces flux migratoires comme nous en avons connus avec les boat-people des années 1975.Derrière ceux-ci, il ne faut pas perdre de vue qu’il y a des femmes, des enfants, des hommes en famille qui sonten détresse.

 

Ils ont le droit comme tout à chacun au respect et à la dignité humaine.

 

Jean-Pierre LA VAULLÉE

Maire de Guénange